TEST : ARC THE LAD II ; PSN

Publié le par Julian

Arc-the-lad-II.jpg

 

      Parmi la foule de RPG japonais ayant stoppé leur route aux USA, certains sont devenus des légendes, toutes auréolées de gloire, resplendissant dans l’imagination de ceux n’ayant pas pu y jouer. Mais Arc the Lad n’est pas de ceux-là !

Julian

La PS1 se lance dans les T-RPG


      Arc the Lad, un des premiers RPG de la Playstation, a longtemps été attendu par les joueurs qui espéraient voir sur cette machine un titre digne de ce nom. Sans être véritablement une catastrophe, le jeu a plutôt manqué sa cible : réalisation en 2D (oui, c’était péjoratif à l’époque), durée de vie très faible pour le genre (7 heures en ligne droite, 10 grand maxi si on faisait LA seule quête annexe du jeu) etc. Bref, le jeu avait déçu. Difficile de passer après les perles des 16 bits, FF VI, Chrono Trigger, ou encore dans un registre plus semblable, les Shinning Force. Malgré tout, Arc The Lad pouvait séduire : Tactical sympathique aux personnages bien typés et attachants, attaques tonitruantes tout en digits vocales, facilité relative à progresser (et ce, même en japonais), 2D plus que correct etc.  Seule la durée de vie riquiqui rendait difficile la pilule à avaler vis-à-vis du prix spécial importation.

 

      Pour ce qui est du jeu en lui-même, j’ai cité les « Shinning », et globalement c’est ça : Une carte du monde ; des voyages en dirigeable ; des villages pour se reposer, faire ses courses et glaner des informations, et non loin de ces villages (voire, à l’intérieur de ceux-ci après le 1) des monstres !

 

Arc-the-lad-I.jpg

Des combats peu originaux mais tout de même prenant

 

      Pour le déroulement du combat, vous choisissez votre team, puis direction la map ou vous voyez d’emblée tous les ennemis ainsi que vos soldats. A vous de les déplacer à portée de coups (ou de sorts) via des menus, c’est du tour par tout classique. Bref, le jeu ne brille pas vraiment par l’originalité de son système.

 

 

Arc the Lad II isn’t Arc the Lad

      Arc-the-lad.jpg

 

     Il ne fallait pas longtemps pour comprendre ou voulait en venir à l’époque la fameuse pub japonaise de ce nouvel épisode. En effet, surprise, le deuxième opus de la série commence par nous narrer les aventures de Elc -gamin à la destinée encore plus tragique que celle de Arc- dont nous voyons le village réduit en cendres et les habitants fusillés par « l’empire ». Cette tragédie déclenchera en lui des pouvoirs pyrotechniques assez impressionnants, bien qu’arrivant trop tard pour sauver qui que ce soit. Et voilà, je ne peux en dire plus sans risquer de déjà spoiler du lourd. Disons que si l’aventure commence assez loin du premier épisode, avec notamment un tout nouveau « cast », les anciens ne manqueront pas de venir vous faire un coucou (voire plus, hum hum). D’ailleurs, sans être aussi attachants que ceux du premier épisode, les nouveaux seront néanmoins se faire une place dans votre cœur. Que ce soit la dresseuse de monstres, la danseuse, le karateka moine, le samurai, le ninja, il y en a pour tous les gouts, et vous trouverez vite à composer votre équipe favorite.

 

      arc-the-lad-ii-playstation-ps1-008-copie-1.jpg

Moins d'une heure de jeu, et déjà d'autres rebondissements

 

 

      Les chanceux qui auront pu s’essayer aux deux premiers opus saisiront facilement le double sens de mon titre : Le jeu est moins facile, beaucoup plus long, plus riche, plus épique, plus vaste et plus difficile (il le fallait). En d’autres mots, Arc the Lad II saura effacer l’ardoise de son prédécesseur, et vous donnera même envie de vous y replonger. C’est l’épisode indispensable, le point culminant, d’autant que la saga Arc se termine véritablement ici, les suites tentant justes de rebondir avec plus ou moins de bonheur sur le succès des deux épisodes phare.

 

      arc-the-lad-ii-playstation-ps1-1311946035-032

On se déplace, on tape, on se déplace...

 

      Et joie, figurez-vous qu’il n’est plus nécessaire de parler la langue de Mishima, ou de prendre un crédit pour vous acheter le couteux (pas tant que ça en fait) coffret collector des talentueux mais disparus gens de Game Arts. Car Elc arrive en France, par le biais du PSN. Il était temps, dirons-nous.  Arc est assurément une série qui mérite sa chance !

 

 

ARC_THE_LAND_ARC_SETUP2DJ.JPGLe coffret PSX du désir!

 

 

 


 

 

 

Chocobomètre

Chocobo savant notation

Publié dans Retro gaming

Commenter cet article