DOSSIER- THE KING OF FIGHTERS

Publié le par M-K

Snapshot 2Alors que le duel SNK/Capcom fait rage, SNK révolutionne en 1994 le monde du versus fighting en créant le cross-over le plus « crédible » de l'histoire du jeu de baston: The king of fighters. Série aujourd’hui culte auprès de nombreux gamers, « KOF » a su se bonifier avec le temps, malgré quelques maladresses en cours de route. A l’occasion de la sortie du 13ème opus, Retro Playing Generation revient un instant sur cette licence incontournable, dont le contenu n’a cessé d’évoluer avec le temps.

M-K (alias Fabiano)

          The King of Fighters '94 – '97 Orochi saga


KOF '94

    KOF 94Une pincée de Fatal Fury, une dose d’Art of Fighting, rajoutez-y quelques personnages issus d'autres jeux (Ikari Warriors, Psycho Soldiers), agrémentez le tout de plusieurs personnages originaux (dont Kyo Kusanagi le perso principal et Rugal le boss récurant de la série) permettant de développer un scenario original, et vous obtenez KOF '94. Mais c'est surtout le premier jeu de baston jouable en équipe, ce qui donne au versus fighting une dimension technique supplémentaire, inédite jusqu’alors. Petite particularité propre à cet épisode, les teams représentent des pays (ex. l'Italie pour la Fatal Fury team), ce qui est abandonnées dès l'année suivante. 

Ayant tous été créés par la même firme, les personnages s'intègrent avec brio à ce nouvel univers, et leur nombres, pour l'époque, est une véritable révolution. Les décors sont soignés, tout comme les musiques. Ces deux points resteront longtemps le « petit plus » apporté par SNK, si apprécié des fans de KOF.

 

KOF '95- '97

    KOF 97 furie KyoUn an plus tard, le second opus sort. Le scenario concernant la saga Orochi se précise avec l'arrivée d'un nouveau protagoniste : Iori Yagami. Puisque dans tout bon jeu de baston qui se respecte le héros doit avoir un rival, Iori sera celui de Kyo. Les épisodes 96 et 97 verront eux aussi l’ajout de personnages supplémentaires (Blue Mary, Shingo etc.).  Le gameplay sera refondu et la partie Orochi prendra fin avec l’épisode de KOF 97. Durant les premières éditions, les jauges de furies se chargent manuellement. Lorsque la barre de vie clignote, celles-ci peuvent être utilisées à volonté. En ce qui concerne les esquives, elles se font encore sur place (pas de roulade). A partir du KOF '97, le mode advanced fait son apparition. Dans ce mode, l'esquive permet de rouler vers l'avant ou l'arrière et le mode MAX permet en dépensant un stock de furie d'occasionner plus de dégâts à son adversaire pendant un temps limité mais aussi d'effectuer une « furie max ». 

 

KOF '98

    KOF 98 logoPremier Dream-match de la série, The king Of fighters '98 est resté pendant longtemps LE meilleur épisode de la série. L'équilibre entre les capacités des différents personnages est effectivement très satisfaisant, certains d'entre eux sont même de retour après plusieurs années d'absences (la team American Sports par exemple). Techniquement parlant, le jeu est plus fluide que ses prédécesseurs.

 

 

 

          NEST – KOF '99/KOF 2001

 


 

KOF 99'

 KOF-99.jpg

    Pour la sixième édition de la série, SNK senti le besoin de proposer aux joueurs un système novateur. « Les strikers » sont utilisés pour la première fois, même si leur importance dans le jeu ne se fait pas vraiment ressentir... en tout cas beaucoup moins que dans le KOF 2000. Techniquement l'épisode 99 reste un demi échec, même s’il reste un jeu agréable par le soin apporté à certains thèmes musicaux (Kyo, K'), à ses décors (l'aéroport, le jardin). C’est aussi le début d'une nouvelle trame scénaristique : K' fait son apparition et vole la vedette à Kyo pour les deux éditions suivantes.

 

KOF 2000

    L'édition 2000 complète et affine le système de strikers mis en place dans le 99 et propose par la même occasion des possibilités de jeu plus abouties ;..voire plus frustrantes ! Les célèbres combos retirant 100% de barre de vie permis par le système de striker peuvent en effet en effrayer plus d’un. Quoiqu'il en soit, cet épisode reste avec le '98, l'un des plus apprécié des fans pour la finesse de son gameplay, ses capacités de combo vraiment dévastateur et un univers graphique et sonore de qualité.

 

 


Combos vidéo KOF 2000 

 

 

KOF 2001

    En 2001, la série semble condamnée, essentiellement à cause de graves problèmes financiers chez SNK. Une autre société Koréenne  -Playmore- vient alors se rajouter au projet pour créer SNK-Playmore (ou SNKP) et sortir KOF 2001. Pour beaucoup de fans, le coche est raté : Des musiques de mauvais goûts et des décors plutôt ternes et vides d'animations. Bref, le jeu ne convainc pas les fans.  En dépit de cela, les nouveaux personnages -en particulier Angel et May Lee- proposent toutes deux les gameplay les plus originaux de toute la série.

 

KOF 2002

    Après la cuvée 2001 -refermant le chapitre NEST ayant développé le scenario autour de K’- SNKP reprend le même principe qu’à la fin de la partie Orochi, et propose le second « Dream-match » de la série. KOF 2002 voit ainsi le jour, ramenant ainsi à la vie plusieurs protagonistes et rajoutant au gameplay un système de cancel proche de celui de KOF XIII. Par la suite le jeu ressortira dans une version proposant de nouveaux décors, personnages, et musiques. L’accueil des fans est plus favorable et salue un KOF désormais réputé pour être l’un des mieux équilibrés de la série. 

 

          KOF 2003-KOF XI. Un nouveau tournant ?

 



KOF 2003

    KOF 2003Avec KOF 2003, la série amorce peut-être un nouveau tournant. Sur le plan scénaristique  avec l’introduction d’un nouveau personnage principal : Ash Crimson. Techniquement le jeu apporte une nouveauté avec l’introduction du « Tag battle ».  Il devient donc possible d’élaborer des combos d’une manière inédite en jouant sur les changements de personnages. Toutefois, chaque changement de tag (que ce soit d’une manière défensive ou offensive) vous coutera une jauge de furie, ce qui vous demandera beaucoup de minutie lors de vos versus. D’un point de vue graphique, ce jeu est l’épisode ayant probablement le plus déçu les fans. Détail à signaler, KOF 2003 est le dernier jeu sorti sur la MYTHIQUE console Neo-Geo (c’est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre). En effet, l’année suivante sort KOF Neo wave sur le système arcade Atomis Wave.

 

KOF XI

    Le système de tag est conservé et amélioré avec KOF XI. Le casting est lui aussi bien choisi (retour d’Eiji, arrivée de B. Janet la starlette de Mark of the wolf etc.), même si plusieurs figures récurrentes sont absentes (Mai, Joe). Ce jeu marque aussi le retour de la «patte KOF » avec des musiques et décors de qualités. Ce sera le dernier épisode de type « old-school », puisque à partir de KOF XII la H.D. fait son apparition dans la série, pour le meilleur et pour le pire.

 

> Vers la partie 2 : KOF XIII 

 


Publié dans Dossier

Commenter cet article